Le compost

Faire son compost

Faire son compost c’est quoi ?

C’est amasser ou recycler tous ses déchets organiques et les mettre en tas afin que ceux-ci se décomposent et soient absorbés par les vers de terre et tous les micros organismes existants.

L’intérêt ?

Le 0 déchet et la valorisation de ceux-ci en un Or Noir, devenu du terreau l’année d’après. Une richesse pour vos plantes et pour le potager. Il va agir en fertilisant, retenir l’eau (produire une terre bien grasse) et permettre une belle croissance des plantes.

Plus les déchets seront diversifiés (déchets verts, humides, bruns, secs…) plus votre compost produira un terreau de qualité !

Nous sommes en décembre…et vous souhaitez créer un potager au printemps prochain ? 

Commencez déjà par faire votre compost en entassant toutes les feuilles mortes que vous avez dans le jardin ainsi que vos déchets de cuisine. Vous pourrez passer le reste de l’hiver à dessiner vos parcelles de cultures, construire vos jardinières en bois ou vos bacs, acheter vos graines, et mettre de côté les sacs de terreau que vous trouverez en promotion…

Et si vous n’avez pas grand-chose à mettre dans le composteur : vous pouvez chercher des personnes chez qui vous pouvez aller prendre de la paille, du foin, du crottin, du broyat de bois et même leurs déchets alimentaires. Nos petites mamies ou papis seront très contents de vous aider contre quelques légumes 🙂

Une chose est sûre : quand on a un potager, on n’a jamais assez de compost ni assez de paillage. Alors commencez le rapidement !

Et si vous avez juste un petit balcon ou une toute petite cour ?

Vous pouvez dans ce cas remplir directement vos pots ou bac de culture avec vos déchets de cuisine. (Pour cultiver tomates, aubergines, poivrons/piments, prévoyez des contenants de 30 litres minimum).

Remplissez-les au maximum. Vu que le compost diminuera au fur et à mesure, il vous suffira au printemps de rajouter un tout petit peu de terreau et de planter directement dedans ! Vos plants seront comme « perfusés » de bons nutriments et vous risquez d’avoir de belles surprises en termes de production :)))

Cette technique de culture est aussi possible pour ceux qui ont un potager mais plus de place pour planter 🙂

Alors prenez le temps de l’hiver pour avoir tout ce qu’il faut pour démarrer votre superbe potager ! 🙂

 

recolter ses graines de courgettes

Récolter ses graines de courgettes

On pense récolter ses graines de courgettes et finalement, une fois bien sèches, les graines sont plates et vides.

Pour avoir de belles graines, vous pouvez laisser une courgette sur votre plant dès le mois d’août (au début du mois de préférence) et laissez la grossir grossir…jusqu’à ce qu’elle devienne jaune. Tant qu’elle est verte…même si votre courgette est énorme, peu de chance que les graines soient viables. Attendez bien que votre légume devienne courge et ramassez la juste avant qu’elle ne pourrisse.

Sur la photo, vous pouvez voir 1 jaune et 1 verte. Le fait de laisser une courgette pour obtenir des graines peut ralentir la croissance des autres courgettes, mais cela n’empêche pas la plante de produire comme vous pouvez le constater.

D’où l’intérêt de refaire des semis de courgettes en Juillet, afin que leur production démarre en août 🙂

Nouveautés

Les nouveautés 2020 au potager !

De nouvelles semences bio et reproductibles sont disponibles ou bientôt disponibles sur le site. Elles sont actuellement en cours de récolte ou sèchent tranquillement attendant la mise en sachet.

Voici les nouvelles cultures que je vous propose à semer l’année prochaine :

  • Piment Calabrais
  • Piment Biquinho (fruité ne pique pas, en cours de production)
  • Piment Végétarien ( ne pique pas – en cours de production, pas avant l’automne)
  • Tomate Noire de Crimée (quelques sachets seulement)
  • Tomate Noire Russe
  • Tomate Champagne
  • Tomate Géante d’Orenbourg (pas si grosse que ça)
  • Tomate Beefsteak
  • Tomate Poivron Jaune (pas sure que j’ai bcp de sachets car très peu dans cette tomate)
  • Fenouil (récolte sept/oct)
  • Laitue Romaine à feuille rouges
  • Céleri Branches violettes ou vertes
  • Potiron Atlantic Giant (récolte fin novembre, c’est déjà un gros bébé !!)
  • Courge Spaghetti (récolte fin novembre)
  • Citrouille de Touraine (récolte fin novembre)
  • Epinard-Fraise
  • Blette à cardes rouges
  • Trèfle Incarnat
  • Morelle de Balbis (récolte cet hiver)
  • Physalis ou coqueret du pérou (récolte cet hiver)

Si vous recherchez des variétés en particuliers, n’hésitez pas à m’en parler ! Je cultive des poireaux perpétuels, des ails et oignons rocamboles, ail des ours mais pas encore assez nombreux pour vous en proposer. Patience encore 🙂

 

faire ses semis en bouteille

Pour des semis rapides et au Top!

Bonjour à tous,

Certains d’entre vous sont pressés de démarrer leurs semis. Et pour cause ! Nous arrivons à mi-avril et avec cette période particulière de confinement (COVID-19) et de ralentissement des services postaux, certains d’entre vous attendent toujours leurs graines (Il y a ceux qui ont commandés il y a 8 jours..et qui patientent encore…et les retardataires qui se disent que finalement ils feraient bien de faire un potager cette année !)

Pas de stress…je vous livre une méthode pour obtenir des plants de façon rapide et vraiment efficace : LE SEMIS EN BOUTEILLE.

Pour cela il vous faut : Des bouteilles (idéalement de 5 ou 8 litres), du terreau de qualité, et du scotch.

Les étapes :

1/ Coupez votre bouteille* à moitié (en laissant la partie supérieure légèrement attachée).
2/ Remplissez votre contenant de terreau jusqu’au bord. Arrosez pour que la terre soit bien humide.
3/ Déposez vos graines sur le terreau humide et rajoutez une poignée de terreau par-dessus. Tassez bien.
4/ Refermez votre bouteille avec un ruban adhésif.
5/ Gardez votre bouteille en intérieur, près d’une fenêtre et patientez quelques jours. Le terreau doit toujours être humide.
6/ Dès que les graines commencent à lever. Mettez votre bouteille dehors en l’ouvrant complètement pour que les germes prennent l’air et éviter aux plants de filer.
7/ Les rentrer le soir au chaud et ressortez les tous les jours.

*Vous pouvez également faire vos semis dans des caisses de rangement transparentes, mettez le couvercle dessus jusqu’à la levée des 1ères graines.

 

 

 

Merci à vous !

Bonjour tout le monde.

J’espère que vous allez bien malgré le confinement actuel.
Un grand merci à vous pour vos contributions suite à l’achat de mes graines potagères, depuis le mois de Novembre dernier.

En effet, ce site a été conçu dans l’optique de financer l’agrandissement de mon Rucher..et j’ai l’immense joie de vous annoncer la venue de nouvelles copines ce matin !!!!!

Alors Un Grand Merci A Vous Tous, qui pour certains ont proposés financièrement beaucoup plus qu’un simple sachet de graines :))

Bien à vous,

Priscille

Graines Paysannes

un carré potager facile a faire

Un carré potager facile à faire.

Jardinière en palettes et planches

L’automne et l’hiver sont les meilleures périodes pour préparer son potager pour le printemps prochain. Créer de nouvelles parcelles de culture, des carrés potager ou des jardinières sans trop d’effort, c’est possible !

Pour cela rien de plus simple si vous êtes à la campagne.

OUTILS NECESSAIRES 🙂

  • Branchages
  • Feuilles mortes et autres déchets compostables.
  • Marteau.
LA RECETTE
  • plantez quelques piquets en bois afin de dessiner votre carré potager.
  • déposer les branchages de manière à les empiler sur 20/30cm de hauteur afin de retenir votre futur terreau.
  • (si les branches ne tiennent pas toutes seules, plantez un piquer devant ou derrière afin de les retenir)
  • (Vous pouvez également réaliser votre jardinière ou carré potager en récupérant des planches et bouts de palettes)
  • Une  fois la structure faite, il n’y a plus qu’à remplir avec  tous les déchets compostables que vous pouvez trouver. Et pour le côté esthétique, une bonne couche de feuilles mortes (afin de cacher tous vos déchets de cuisine par exemple)
Et le tour est joué ! Cela m’a pris 30 minutes toute seule (et je ne suis pas très manuelle :))

 

Au printemps, vous pouvez donner un coup de bêche histoire d’aérer et décompacter la terre mais sans la retourner ! Vous risquez sinon de tuer des millions d’organismes vivants qui travaillent pour vous et qui vont mourir au contact de l’oxygène. Plus vous le faites tôt (en automne), plus votre terre sera prête à recevoir vos plants au printemps prochain.

 

Et pour ceux qui sont en ville ?

  • Utilisez au maximum tous vos déchets de cuisine que vous pouvez mettre directement dans vos jardinières.
  • Et profitez de belles journées ensoleillées pour aller vous promener dans les parcs et forêts et ainsi ramasser en famille quelques sacs de feuilles mortes.
  • Vous pouvez ramener tout ça dans votre voiture (les poubelles noires de 50 ou 80L sont bien pratiques ! 🙂
  • Une fois vos bacs remplis et s’ils sont sur un balcon à l’abri de la pluie, pensez à arroser de temps en temps histoire que cela se décompose bien.
(ps : vous pouvez aussi demander aux gens de la ville qui nettoient les trottoirs de vider leur camion de feuilles mortes devant chez vous ! ) lol

créer un carré potager
Préparer son potager en hiver

Mon Potager en Janvier

L’hiver s’installe et nous a même réservé une belle neige dimanche dernier sur Machecoul (44) : une première depuis des années ! 
Il fait froid, il pleut, il gèle, il peut neiger suivant votre région… Le jardin est au repos, mais il y a tout de même du travail à faire au potager.

Que faire ?

  • Finir de tailler les fruitiers,
  • Continuer de pailler son potager afin de protéger et nourrir son sol (ramasser les dernières feuilles mortes, les branchages, récupérer du fumier, du crottin, des déchets compostables…),
  • Faire les dernières boutures (sureau, rosier, mûriers, vigne, figuier, cassissier et petits fruits)
  • Agrandir son potager si besoin en préparant de nouvelles parcelles de cultures,
  • Aménager un petit point d’eau pour la biodiversité (si le sol est encore souple)
  • Faire son inventaire de graines et récupérer de nouvelles semences (troc, échange, achat),
  • Prévoir son planning des semis et son matériel.

On sème quoi ?

  • Les aubergines (en intérieur à 20/25°) car la germination est très longue,
  • Les poireaux d’été (semis sous abri dans une terrine, cagette ou jardinière),
  • Les oignons d’été (semis sous abri dans une terrine, cagette ou jardinière),
  • Les salades de printemps, la Roquette (semis sous abri dans une terrine, cagette ou jardinière),
  • Les carottes précoces si votre sol est bien décompacté et léger. Mettre un voile d’hivernage par-dessus ou un petit tunnel (attention aux vents..),
  • Ciboulette
  • Les pépins de pommes, poires…

On plante quoi ?

  • Les derniers Arbres Fruitiers si votre sol n’est pas trop dur ou trop froid,
  • Ail, Échalote,
  • Pommes de Terre sous serre : pour avoir des pdts au printemps (planter les plants à 30 cm sous terre et rajouter un gros paillage par-dessus – la récolte ne sera pas aussi importante qu’en été, mais les petites pommes de terre seront excellentes).


    On récolte quoi ?
  • les topinambours,
  • la mâche et salade d’hiver,
  • les poireaux, 
  • les choux,
  • les carottes,
  • les betteraves,
  • les épinards,
  • le cresson,
  • les crosnes du japon,
  • les endives après forçages des racines dans le noir,
  • les fenouils,
  • les panais.

Bon…Alors…il n’y a plus qu’à !! Bon courage à tous 🙂

 

 

Les courges en Novembre

Mon potager en Novembre

Le Potager en Novembre signe la fin des récoltes extérieures pour la plupart d’entre nous. Mais savez-vous que vous pouvez continuer à produire en hiver même sans serre ?

Voici des petites choses que vous pouvez faire: (il y en a sûrement d’autres que je ne cite pas, je vous donne dans tous mes articles, juste des petits travaux que je fais pour mon potager)

ALORS QUE FAIRE ?

On commence par nettoyer le potager et on occupe les terrains nus avec des engrais verts ou un épais paillis de BRF (Bois Raméal Fragmenté), paille, foin, crottin etc.. Ne laissez pas vos parcelles vides car elles seront vite envahies par les mauvaises herbes et lessivées par le vent et la pluie hivernale.

De plus, il est important d’entretenir la fertilité de votre sol afin d’obtenir une belle récolte de fruits et légumes pour la saison prochaine.

Vous pouvez aussi :

  • Prévoir votre compost en apportant de la matière organique : déchets de cuisine, matières sèches (feuilles mortes, paille, carton sans encre, …). Favorisez un bon mixte de matières organiques Azote / Carbone.
  • Préparer de nouvelles parcelles de cultures (pourquoi ne pas tenter les asperges en janvier/février prochain ? C’est le moment de s’y mettre !)
  • Les artichauts, cardons ressortent de terre…vous pouvez encore les diviser.
  • Continuer de préparer ses trous de plantations pour les futurs fruitiers, arbres, arbustes à planter en novembre (un bon trou avec du compost dedans et un paillage par dessus)
  • On purge des robinets d’eau afin d’éviter les micros coupures dues au gel de l’hiver.
  • On prévoit ses réserves d’eau pour l’année prochaine en installant des cuves de récupération, des gouttières sur les abris de jardin etc..

Et si vous n’avez pas de potager, Novembre, c’est le bon moment pour le prévoir ! 🙂

ON SEME QUOI ?

  • des engrais verts d’automne tels que la moutarde, le seigle, la vesce, l’avoine, trèfle, phacélie, luzerne ce qui va protéger et enrichir votre sol et nourrir les butineurs:)
  • des salades d’hiver sous abri que vous pourrez repiquer quand les plants seront assez forts pour résister au gel.
  • De la mâche en extérieure mais aussi sous serre.
  • Persil, cerfeuil.
  • petits pois, fèves (pour une récolte au printemps pour les climats ou l’hiver n’est pas trop rude).
  • On peut semer les calendulas ou soucis des jardins en début de mois pour une floraison hivernale.
  • C’est également le moment idéal pour semer des noyaux de fruitiers afin qu’ils puissent passer l’hiver dehors et germer au printemps.
  • Vous pouvez également semer vos artichauts pour avoir de beaux plants en mai prochain.

ON PLANTE QUOI ?

  • C’est le moment de planter des arbres fruitiers et arbustes afin de faire de l’ombre au potager…
  • Oignon, ail et échalote afin d’avoir une première récolte au printemps.
  • Planter des laitues d’hiver
  • Des choux de printemps mais début Novembre (jusqu’au 15/11)
  • Artichauts, rhubarbe
  • Petits fruitiers : framboisiers, groseilles, cassis, mûres,
  • On repique en pleine terre les légumes d’hiver tels que les choux dont les semis ont été fait le mois dernier (choux fleurs, choux kale, choux cabus, choux de Bruxelles…) .
  • On plante les poireaux, les épinards, les laitues.
  • On repique les petits pois, haricots semés en début de mois.
  • On divise ses fraisiers qu’on replante sur une parcelle bien enrichie de compost.

ON RECOLTE

  • Début Novembre, on récolte toutes les courges que l’on garde au frais dans le garage et à l’abri de la lumière si possible.
  • Les patates douces sont prêtes.
  • Les betteraves, toujours au fur et à mesure de vos besoins, tout comme les panais, les carottes et les topinambours car ceux-ci peuvent rester en terre tout l’hiver (dans le 44 en tout cas).
  • On mange des feuilles de blettes aussi.
  • On se régale des carottes, des salades du jardin, mais aussi des poivrons, piments, aubergines et dernières tomates si vous avez une serre. S’il vous reste des tomates vertes, ne les jetez, car elles continueront de mûrir en intérieur.
  • On récolte également les chayottes (ou chouchous appelées aussi Christophines)
  • Les gojis sont également prêts ! (Mais pas super bons je trouve lorsqu’ils sont frais. Bien meilleurs quand ils sont déshydratés.)
  • On cueille les toutes dernières Pommes et Poires.
  • Les Kiwis sont prêts à être récoltés et à être hivernés au garage pour le consommer tout l’hiver. Quand aux Kakis, ils sont à cueillir et prêts à être mangés !:)

(Pour info, Kaki et Kiwi poussent vraiment très bien chez nous, n’hésitez pas à en planter)

Novembre c’est aussi le mois de la réflexion…apprendre de ses erreurs de la saison passée et se réorganiser pour la saison suivante. Pour ma part, j’ai encore pas mal de nouvelles parcelles à enrichir en compost, crottin..et des zones d’ombres à aménager, car tout mon terrain est plein Sud. Mes arbres sont encore trop jeunes pour faire de l’ombre. Il faut trouver des astuces !:)

Pensez aux oiseaux qui ont besoin d’herbes hautes pour se nourrir des graines cet hiver et aux divers insectes qui viendront hiverner dedans. Une petite parcelle au fin fond du terrain, c’est n’est pas moche du tout, au contraire:)

On se retrouve le mois prochain !

 

le potager en septembre

Mon potager en Septembre

Le potager en Septembre continue sa production et on termine les dernières conserves. Des parcelles de cultures commencent à se vider et le potager d’hiver commence à prendre place au milieu des tomates, courgettes et pommes de terre.

ALORS QUE FAIRE ?

On finit les dernières conserves, les dernières sauces tomates et ratatouilles.

On commence à nettoyer un peu le potager et on occupe les terrains nus avec des engrais verts ou un épais paillis de BRF (Bois Raméal Fragmenté), paille, foin, crottin etc.. Ne laissez pas vos parcelles vides car elles seront vite envahies par les mauvaises herbes.

Vous pouvez aussi :

– Eclaircir les semis de radis et de carottes du mois dernier.

– Bouturer la sauge officinale, les géraniums, fushias, thym, romarin, hysope, lavande mais aussi les physalis, les poires-melons…

– Diviser cardons, artichauts, rhubarbe, ciboulette..

– Récupérer ses graines de tomates pour la prochaine saison.

– Préparer ses trous de plantations pour les futurs fruitiers à planter en novembre (un bon trou avec du compost dedans et un paillage par dessus)

ON SEME QUOI ?

  • des engrais verts d’automne tels que la moutarde, le seigle, la vesce, l’avoine, trèfle, phacélie, luzerne ce qui va protéger et enrichir votre sol et nourrir les butineurs:)
  • les petits pois et haricots verts qui sont toujours d’actualité en ce début de mois et ils produiront rapidement avec les pluies et les baisses de températures. Vous pouvez semer aussi la mâche, la roquette, la coriandre, les laitues, les poireaux, les épinards d’hiver, les radis d’hiver, le fenouil, le panais et les navets.
  • On peut semer les calendulas ou soucis en début de mois pour une floraison hivernale.
  • Vous pouvez également semer vos artichauts pour avoir de beaux plants au printemps

ON PLANTE QUOI ?

On repique en pleine terre les légumes d’hiver tels que les choux dont les semis ont été faits le mois dernier (choux fleurs, choux kale, choux cabus, choux de Bruxelles…) . On plante les poireaux, les épinards, les laitues.

On repique les petits pois, haricots semés en début de mois.

On plante les fraisiers.

ON RECOLTE

Fin septembre, on récolte les derniers légumes d’été lorsqu’ils sont plantés en extérieur : concombres, courgettes, tomates, haricots verts, aubergines, poivrons, piments,

On récolte toujours les blettes, les betteraves, les 1ers potirons, les courges (spaghetti, butternut etc..) mais on peut aussi les récolter le mois prochain.

On ramasse les derniers melons, pastèques, mais également, les betteraves (au fur et à mesure de ses besoins), les blettes, l’ail, l’oignon, les échalotes et le maïs. 

On récolte les pommes, poires, prunes, les figues (selon les variétés de figuiers)

N’oubliez pas de récolter également vos graines de tournesol (à faire germer en salade c’est top!)

On se retrouve le mois prochain !

Contactez-Moi

    Add to cart